Nouvelles du Népal et de l'association humanitaire Humanlaya

24
  • Pas de panique…de très légères secousses perdurent, mais rien de bien alarmant. Seulement 1 bonne petite secousse avant hier soir à Kathmandou (épicentre : Kathmandou).

Les risques sont en montagne avec les glissements de terrain.

Point fait par Nathalie :
- Anil a accompagné le 7 juillet Architecte d’Urgence (Sarah et Annaëlle) à Laprak pour concevoir un plan d’urbanisation.
Elles ont pu échanger avec le comité et chef du village qui leur a fait part de leur vif intérêt pour le plan d’urbanisation.
Je fais le point sur leur proposition samedi 25 juillet.
- Ce départ était accompagné de 4 jeunes volontaires qui restent au village pour concevoir des activités avec les enfants.
Tout se passe bien pour eux…bien entendu, le terrain de la différence culturelle et de langage leur demandent des adaptations. 
Anil est parti dimanche matin sur demande de l’association face aux 4 volontaires se sentant démunis pour mener leur mission.
Anil a pour objectif d’établir un bilan avec eux et de les ramener à Kathmandou. Ils partent ce jour, mercredi 22 juillet et arriveront demain après-midi à la capitale.

Nous profitons de ce point pour faire un rappel que nous jugeons utile à la compréhension :
- Anil est le référent local de Humanlaya. Il est salarié sur toutes les actions menées au Népal et agit au nom de Humanlaya sur des actions collectives.
Nous suggérons d’ailleurs aux anciens clients et amis d’associer leur souhait d’aide à un projet collectif…Il faut savoir qu’ici certains guides ont reçu énormément d’argent et ont peu d’intention de les dépenser pour leur communauté.
Arrêtez d’aider ainsi ou de croire à ce qui n’existe pas ! Quand vous voyez des guides agir sur le terrain de manière constante c’est qu’ils sont financés et payés…tous les guides ou népalais qui sont venus secourir les leurs ne peuvent continuer à aller-venir face aux coûts engendrés et aux risques pris.
Donc pour tous ceux qui encouragent un seul guide …Nous disons attention et prenez conscience des conséquences engendrés. Aidez autour d’un projet global ! Le Népal a besoin d’aide…il s’agit d’une aide pensée leur demandant de participer à leur propre reconstruction.

- Point sur les projets en cours :
Laprak : l’aide de l’association s’est portée sur de l’achat de riz, de la construction des toilettes. Budget : 5 100 euros
Les transports ont été très couteux pour amener le matériel jusqu’à Laprak.
Projets gérés par Anil GURUNG, guide et référent local de Humanlaya. 
Thumi : l’aide se répartit sur les 2 villages de Swaragaon (92 maisons) et Tarapani (40 maisons).
Le matériel acheté est le nécessaire pour acheminer de l’eau à Swaragaon (tuyaux, ciments, sable…etc) et, du riz et des tôles pour l’école pour Tarapani.
Budget : 3 100 euros
Projets gérés par Tula MAGAR, guide anglophone et francophone.
Nous tenons à souligner l’organisation claire de Tula avec son village et apprécions leur participation.
Tula avait tout prévu, tout budgété et déjà tout discuté au niveau du village…notamment, les gens sont venus chercher le matériel et construisent eux-mêmes. 
Le village participe…alors que beaucoup d’autres, ayant l’habitude de voir des associations et donc des moyens financiers, attendent que tout soit fait : transport pris en charge par les asso, paiement de la main d’œuvre…etc
Nathalie commence à refuser des aides si le village ne participe pas : soit les gens donnent de leur temps, soit ils participent financièrement un minimum (5 rps ? 10 rps ?... ?).
Nous voyons bien évidemment l’argent agir au niveau des consciences et donc nous nous organisons pour ne pas répondre aux méandres causés.
Langtang : l’aide se répartit sur Kemjing, découpé en 5 proches villages (95 maisons).
Ce projet est mené par Lhamo Sherpa de Kemjing, en coordination avec Christophe (Jardins du Népal) et est suivi au Népal par Marc Babulle et Anil Gurung.
L’aide va vers la construction de 20 toilettes (1 toilette pour 5 familles).
Les villageois descendront chercher le matériel à Syabu et construiront les toilettes ensemble.
Dolakha : l’aide se répartit sur le village de Marbhu, découpé en 5 zones plus ou moins proches (602 maisons).
Ce projet est mené par Mahesh Gurung, et est suivi par Boris Roignot et Anil Gurung.
Nous sommes en attente des informations pour déployer de l’aide.
Le soutien demandé est tourné essentiellement vers la construction de toilettes, l’acheminement d’eau, le souhait de la construction d’un poste de santé.
Ramecchap : l’aide va en direction du village de Arubot (73 maisons).
Ce projet est mené par Rajkumar Lama, guide anglophone et francophone travaillant auprès de Laurent au sein de Terres du Népal. 
Le projet est pour l’acheminement d’eau. Nous attendons les devis.
Les villageois participeront à la construction.

- Les productions de Humanlaya sont lancées.
Tous les ateliers réclament du travail…Il est important que nous continuions pour soutenir l’emploi, l’activité économique….et l’espoir d’une issue.
Tous les commerces ainsi que ceux liés au tourisme souffrent du manque de travail.
C’est une voie importante que nous devons soutenir…l’emploi et l’activité économique sont la clé d’une aide durable et autonome.

- Contact pris avec « Architecte et Développement ». La rencontre s’est faite hier jeudi 23 juillet entre Isis Roux et Nathalie.
Architecte et Développement peut apporter son expertise pour une reconstruction parasismique avec des ressources locales.
Isis fait part de quelques points rapides :
Importance de respecter les coutumes locales en apportant la connaissance nécessaire : structure triangulée, contreventement…etc
Pas très attachée aux formes temporaires de construction comme le sac de terre et le bambou.
Cela peut permettre un abri plus sûr pour 3-5 ans, mais non durable.

Les 4 jeunes volontaires qui sont montés à Laprak et sur la route du retour vers Kathmandou. »

Actions: E-mail | Permalink |